Notes de Provence
Immobilier, investissement et vie locale en Provence

L'après COVID-19 est-elle une bonne affaire pour un achat immobilier ?

Le confinement en France qui a duré du 17 mars au 11 mai 2020 a provoqué un report de nombreux projets de ventes et d'achats immobiliers. Les acheteurs comme les vendeurs veulent au plus vite conclure les opérations engagées avant le confinement. Aujourd'hui, les notaires des grandes villes font l’objet de nombreuses demandes de cessions.

Nous faisons le point pour savoir si cette période de crise sanitaire de Coronavirus est une opportunité pour les acheteurs immobilier et pour les vendeurs. Le marché va t-il s'effondré ? Fait-il investir maintenant ou bien attendre ?

Les acheteurs toujours présents

Agent immobilier qui fait visiter une maison en période de COVID

Au tout début du confinement, des experts prédisant un effondrement de l'offre et de la demande, aujourd'hui nous pouvons dire cela ne s'est pas encore produit. En effet, les personnes qui étaient déjà engagé dans un l'achat d'une maison ou un appartement continuent. Le nombre d'annulations des compromis de vente sont extrêmement faibles. On remarque que les acquéreurs ainsi que les vendeurs sont de retour dès la fin du confinement, cela compense un peu le gel qui a eu lieu pendant 3 mois.

D'après les données du "Je rêve d'une maison", sur les acheteurs parisiens, seuls 10% ont décidé de totalement interrompre leurs recherches à partir du déconfinement. Malgré tout, les futurs acquéreurs sont conscients que la crise du coronavirus va perturber le marché. 30% d'entre eux décalent l'achat de quelques mois afin d'y voir plus clair dès la rentrée de septembre.

De nouveaux besoins immobiliers

Acheter une maison avec un jardin ou un extérieur est primordial pour les acheteurs immo en 2020

Le confinement a eu pour conséquence de faire évoluer les projets immobiliers de certaines personnes. En effet, on constate les espaces extérieurs comme le jardin, le balcon ou la terrasse font partie des critères les plus demandés aujourd'hui. Les maison et appartements qui remplissent ces critères vont avoir une plus forte demande au cours des prochains mois et devraient voir leur tarif légèrement augmenter. À l'inverse, les biens qui ne sont pas ouverts sur l'extérieur risquent de mettre plus longtemps pour être vendus. Dans les grandes villes de Provence comme Marseille, Nîmes, ou Aix-en-Provence ou le reste de la France, on risque d'observer une baisse des prix des biens moins qualitatifs.

L'effet du tourisme sur l'immobilier

L'offre immobilière a des chances de grossir légèrement au cours des prochains mois. Les experts estiment que la baisse du tourisme en France va avoir pour conséquence de remettre sur le marché des biens immobiliers qui étaient jusqu'à présent dévoués à la location saisonnière sur des plateformes comme Airbnb. Il est encore trop tôt pour avoir des chiffres précis, mais l'offre de location et de vente va grandir inévitablement dans les métropoles tant que les touristes ne seront pas de retour. Les appartements destinés aux touristes risquent de rester vides pendant encore de longs mois, il est donc préférable pour certains propriétaires d'accélérer la mise en vente. C'est une bonne opportunité pour les acheteurs potentiels.

Le télétravail impacte l'immobilier

Travailler à la maison est une réalité en 2020, cela a un impact sur le marché immobilier.

Autre conséquence remarquée depuis le confinement, le télétravail s'impose pour de nombreux foyers qui découvrent qu'on peut être salarié et travailler à domicile. Depuis la fin du déconfinement, on observe une explosion des demandes de parisiens qui fuient et qui veulent trouver un bien dans une ville plus petite et moins chère que la capitale.

La Provence est prisée par ces acheteurs potentiels qui ont malgré tout des besoins spécifiques.

  • Un jardin, les maisons avec piscine seront encore plus prisées
  • Des liaisons ferroviaires directes avec Paris. Il est important malgré le télétravail de pouvoir se rendre rapidement en Île-de-France pour assurer quelques réunions
  • Du très haut débit ou la fibre. L'accès internet doit être très bon pour attirer des potentiels acheteurs qui vont travailler à distance sinon cela peut compromettre l'achat.

Les crédits immobiliers

Le resserrement du crédit devrait limiter les capacités de financement, en particulier des primo-accédants. Les banques, qui ont peur d'un défaut de paiement, devraient, être plus exigeantes. On sait que de nombreuses entreprise sont aujourd'hui en train de fermer et que de nombreuses personnes devraient se retrouver au chômage. C'est un risque pour les banques, qui va se traduire par une baisse des nouveaux acheteurs. En revanche, si vous êtes déjà propriétaire l'impact sera plus limité.

Acheter une maison avec un masque sur le visage en période de Coronavirus

En conclusion

Au cours des prochaines semaines, on va avoir un afflux de nouvelles annonces immo et la concurrence va un peu se réduire du côté des acheteurs suite au retrait d'acheteurs qui diffèrent leurs projets. Aussi, les acheteurs étrangers très présents en temps normal en région Provence-Alpes-Côte d'Azur vont moins acheter en 2020, il est donc possible de trouver quelques pépites ! Attention toutefois, si une seconde vague de COVID arrive d'ici l'automne cela pourrait impacter très fortement le marché immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *